29 mai 2024
Soins des cheveux

Bandeau, foulard et épingles : comment attacher ses cheveux sans les abîmer ?

Attacher ses cheveux correctement, sans les abîmer, peut être une gageure, surtout s’ils sont longs.

Attacher des cheveux longs : le problème

Quand on a les cheveux longs, les attacher est souvent indispensable. On aimerait pouvoir les garder totalement détachés, flottant au vent, toute la journée. Mais, on doit aussi pouvoir écrire, faire la vaisselle, passer l’aspirateur, bricoler, etc. Donc, on doit trouver une façon de les retenir.

Problème : attacher ses cheveux les abîme. En effet, on casse la fibre capillaire et on gagne des cheveux fourchus, qui nécessiteront le coup de ciseaux du coiffeur. Et si vous avez les cheveux longs, vous savez aussi bien que moi à quel point ce moment est douloureux.

Donc, comment faire ? À vous les bandeaux, foulards et épingles à chignon.

Le bandeau : l’accessoire pratique

Non, le bandeau n’est pas réservé aux écolières à col Claudine. Il se trouve que dans une boutique à Majorque, j’avais trouvé des bandeaux pour les cheveux style bandana. J’en avais acheté plusieurs. Au début, je les portais autour de la tête.

Puis, le tissu s’est détendu, j’ai donc reconverti ces bandeaux en « élastiques », mais sans élastique pour faire des queues de cheval. L’avantage du bandeau est double : il n’abîme pas le cheveu ni le cuir chevelu et surtout, il n’abîme pas le brushing qu’on a mis une éternité à faire.

Seul bémol : trop porté, le bandeau va étouffer le cuir chevelu. Or, il a besoin de respirer. Donc, n’en abusez pas. La boutique dans laquelle j’ai trouvé mes bandeaux à Majorque, n’en fait plus pour le moment, mais, vous en trouverez sur Amazon.

Si vous avez de longs cheveux lisses, cela vous ira très bien.

Le foulard : pour le côté glamour

Attention : quand je parle de foulard, je ne parle pas d’un foulard à connotation religieuse. Je parle du joli foulard multicolore, façon Pucci, à la Grace Kelly ou à la Blake Lively. Il est plus large que le bandeau et vous offre un peu de fantaisie.

Pour le foulard, honneur à celles qui ont une belle chevelure aux boucles bien nettes et bien dessinées. Et là encore, vous n’abîmez pas votre coiffure. Vous pouvez aussi jouer avec les longueurs en faisant une queue de cheval ou en faisant une tresse avec un foulard. C’est assez joli.

Par contre, comme pour le bandeau, évitez de le porter tous les jours. Non seulement, vous allez étouffer votre cuir chevelu, mais, il va régresser plus vite que s’il est à l’air libre.

Qu’il s’agisse du bandeau ou du foulard, il convient de rappeler que vous devez aussi les laver régulièrement, au moins aussi souvent que vous vous lavez les cheveux.

Les pinces à chignon : discrétion et bon goût

Vous connaissez les grosses pinces à chignon, ne mentez pas : si vous avez des cheveux longs, je suis à peu près sûre que vous en avez au moins une ou deux qui traînent dans votre tiroir. Et si c’est très bien pour retenir ses cheveux pendant qu’on fait la vaisselle ou qu’on passe l’aspirateur, hors de question de sortir avec cela dans la rue.

Mais, comment se coiffer d’un chignon élégant, sans abîmer ses cheveux ? En une phrase : épingles à chignon. J’avais trouvé les miennes chez Monoprix. Comme elles sont en plastique et que j’ai beaucoup de cheveux, j’ai acheté cinq paquets d’un coup. Au moins, si je les casse, j’en ai de rechange.


Je me fais une demi-queue avec une barrette et j’enroule le reste des cheveux autour de la barrette. Puis, je fixe le chignon avec ces fameuses épingles. J’obtiens un joli chignon, qui tient à route sans problème. L’avantage est que mes cheveux ne souffrent pas trop de ce traitement. Le chignon en lui-même est sobre et élégant et surtout, ne ressemble pas à un genre de champignon.

Vous trouverez des épingles de ce genre sur Amazon. Je vous conseille d’en prendre un bon stock. Au début, le temps d’apprendre à les utiliser, vous allez en casser quelques-unes. L’autre atout de ces pinces est sa matière. Le plastique est moins agressif que le métal et au moins, si vous passez un portique de sécurité, vous n’aurez pas à défaire entièrement vos cheveux.

Enfin, j’apprécie le côté un peu invisible de cet accessoire. Les miennes ont une couleur assez proche de ma couleur de cheveux, ce qui donne l’impression que le chignon tient tout seul. Sur la photo, le chignon tient avec quatre épingles, sans barrette.

Quant au nettoyage, là aussi, faites-le régulièrement, à la main, avec du shampooing pour bébé.

Les élastiques et les barrettes : à petites doses

Oui, les élastiques sont très pratiques. Mais, ils abîment méchamment la fibre capillaire. Donc, leur usage ne doit pas être quotidien. Évidemment, ce conseil ne vaut pas si votre métier requiert que vos cheveux soient parfaitement attachés et votre visage dégagé : militaire, personnel soignant, etc.

Cela vaut aussi pour les chouchous : ils sont peut-être très jolis, mais ils ont des élastiques. Ainsi, ils cassent les cheveux. À choisir, si vous devez vous attacher les cheveux, optez plutôt pour le chignon.

Quant aux barrettes, j’avoue en abuser, mais j’essaie de ne pas la porter tous les jours. En fait, dès que je peux garder les cheveux dans le dos, complètement détachés, je le fais. Je ne les attache que lorsque je passe à table ou que je fais du sport.